Archives pour avril 2014

7e PBMF La musique de scène

Patrimoines et Langages Musicaux (EA 4087) – Observatoire Musical Français (EA 206)

Université de Paris-Sorbonne (Paris IV)

7e Petite Biennale de Musique Française

 

La musique de scène en France (1870-1940)

Journée d’études du 16 mai 2014

 

 

Entendue sans toujours être écoutée, souvent mésestimée, la musique de scène sera au cœur de la 7ePetite Biennale de Musique Française ; consacrée aux musiques originales interprétées lors de représentations théâtrales durant la IIIe République, cette journée d’études entend éclairer par des approches croisées ce patrimoine méconnu du public et peu étudié par la critique1.

Des problématiques esthétiques permettront d’interroger les rapports complexes liant le texte et la musique : tout en étant l’occasion de rappeler des questions inhérentes au genre (musique intra ou extradiégétique, rôle dramaturgique des interventions musicales, fragmentation de l’écriture, modalités de présence de la musique dans le texte dramatique et ses didascalies…), elles pourront ouvrir la réflexion sur les grands enjeux de la composition pour la scène : effets de la musique sur le texte et vice versa, confrontation de deux rapports au temps de nature différente, musicalité du texte parlé, imbrication ou autonomie des deux langages, calages et décalages, empathie ou anempathie (celle-ci pouvant aller jusqu’au double discours)…

Ces problématiques touchent à des enjeux très vastes : rapports du visuel et du sonore ; questions du sens, de l’émotion et de l’imaginaire ; statut de la musique par rapport au texte (est-elle forcément secondaire ? en vertu de quoi ? certaines créations échappent-elles à cette soumission ?) Comment évaluer, par ailleurs, le caractère nécessaire de ces musiques de scène ou, à l’inverse, leur dimension superflue voire parasite ?

Parallèlement à ces interrogations, des approches contextuelles permettront d’envisager la réception de cette part musicale du spectacle dramatique par la critique de l’époque ; on abordera alors non seulement l’influence du contexte historique et l’état d’esprit de certaines périodes (Belle Époque, Années Folles…) mais aussi le contexte musical, ses canons esthétiques et discours théoriques. Se posent ainsi les questions du respect ou de l’écart par rapport à la norme et aux conventions d’écriture, de l’intertextualité ou encore des genres, dans une époque qui résonne des débats autour du Gesamtkunstwerk tout en voyant émerger, avec le cinéma, une autre forme de musique associée à un art visuel.

Enfin, des études abordant, à partir d’archives ou de témoignages, la part concrète de la création seront aussi les bienvenues afin d’éclairer le processus d’écriture de la musique de scène, ses conditions de réalisation (musiciens sur le plateau ou dans la fosse, intervenant ou non dans l’action scénique) ainsi que les rapports de travail entre auteur, metteur en scène et compositeur ou l’incidence de la musique sur le jeu des acteurs.

Des analyses d’œuvres particulières sont invitées à côtoyer des travaux théoriques plus généraux ou encore des approches diachroniques (au sein de la période concernée) afin d’éclairer le plus largement possible la très riche production musicale créée sur les scènes théâtrales françaises de 1870 à 1940. Une publication réunira les actes de cette journée ainsi que des contributions supplémentaires sur le sujet.

En marge de la journée d’études, l’on pourra découvrir la musique de scène de Maurice Emmanuel, Amphitryon, donnée en version scénique aux Dyonisies 2014 (Couvent des Cordeliers, le mardi 25 mars à 20h) et en version-concert (Bibliothèque du Centre Clignancourt) le mardi 8 avril à 13h15.

 


avril 2014
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne
  • Album : Concert des PBMF
    <b>15052010815.jpg</b> <br />

tyjey |
debarquement2009 |
histoire/géographie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Anglais pour non-spécialist...
| videohistgeo6eme
| Le Lensois Normand